Test AKRacing Master Pro: Que Vaut Cette Référence Haut-de-gamme ?

A la recherche d’une chaise gamer haut-de-gamme ? Je vous invite à découvrir mon test de l’AKRacing Master Pro 😉

AKRacing Master Pro vue de face.

Il m’a déjà été donné de tester des fauteuils gaming de cette marque auparavant. C’est le cas de l’AKRacing Core LX Plus, mais également de l’AKRacing Core Ex, qui m’avait impressionné par son rapport qualité-prix. A mes yeux, il s’agit d’un fabricant de confiance, proposant globalement du matériel de bonne facture. Aujourd’hui, je mets au test la Master Pro, la référence haut-de-gamme de la marque.

Venons-en maintenant au test !

Tableau des caractéristiques de la AKRacing Master Pro

Découvrez ci-dessous les caractéristiques techniques du siège gamer.

AKRacing Master Pro : vue d’ensemble
Poids : 26,1 kg
Réglable en hauteur
Largeur de l’assise : 43 cm
Taille recommandée pour l’usager : entre 175 et 205 cm
Poids maximal supporté : 150 kg
Base métal à 5 roues
Accoudoirs 4D
Inclinaison jusqu’à 180°
Piston de classe IV
Livrée avec coussin lombaire et têtière
Garantie de 5 ans sur le siège

Réception & Unboxing de la chaise gamer

L’arrivée du colis s’est bien passée et je n’ai pas eu de problème pour le réceptionner. C’est un gros colis, mais relativement compact.

Une fois déballé, je retrouve les différents éléments emballés et protégés. L’ensemble est relativement sérieux, même si certaines protections ont été percées durant le transport. C’est également le cas du sac qui contient les roulettes : en l’état, elles se baladaient librement dans le carton. Je pense que le fabricant pourrait faire des efforts à ce niveau : il suffirait d’un plastique de meilleure qualité et utiliser des scotchs résistants pour fermer les emballages.

Côté documentation, c’est simple : il y a la notice de montage en images et… c’est tout ! Je peux donc maintenant passer à l’assemblage.

Montage de la AKRacing Master Pro

Les étapes d’installation sont classiques : on commence par installer ensemble le dossier et l’assise, puis les caches. On passe ensuite au mécanisme, puis aux roulettes sur la base. Pour terminer, il suffit de venir installer le module assise + dossier sur le piston, puis de placer la chaise dans la bonne position.

Unboxing de la AKRacing Pro

Le montage m’a paru simple à certains égards et frustrant à d’autres. Par exemple, les roulettes s’insèrent facilement, sans qu’il n’y ait besoin de trop forcer. En revanche, l’assemblage de l’assise et du dossier m’a fait galérer. Je parvenais facilement à placer les vis, mais bien positionner le dossier avec les leviers n’était pas une tâche aisée, et j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois.

Au total, le montage de l’AKRacing Master Pro m’aura demandé une quarantaine de minutes, en sachant que je prenais des photos et des notes. Certes, la chaise est lourde, mais je suis parvenu à la monter seul, et vous ne devriez donc pas avoir de difficultés à faire de même.

En ce qui concerne la notice de montage, je ne l’ai parfois pas trouvé très explicite. Heureusement, les étapes d’assemblage sont classiques, mais la mise en place du coussin lombaire n’est pas évidente. En gros, il faut venir passer les sangles en-dessous du dossier et sur les côtés, en haut. A l’arrière, on vient ensuite sangler en croisant. Les deux trous sur la partie supérieure sont trompeurs, puisqu’ils sont là simplement par esthétisme, non pour installer les coussins.

Quelles sont les fonctionnalités de la chaise gamer ?

Voyons rapidement les principales infos techniques sur la chaise :

  • Accoudoirs : 4D
  • Dossier : inclinaison jusqu’à 180°
  • Assise : ajustable en hauteur
  • Rocking chair : oui, avec verrouillage.
  • Support lombaire : oui, avec sangle
  • Coussin de tête : oui, avec sangle
  • Capacité maximale : 150 kg

Je détaille plus bas mon avis sur les différentes fonctionnalités, mais au global, je dirais que c’est une chaise gamer complète et polyvalente. Je trouve que, à ce prix, le multi-tilt peut être grandement amélioré, car il est trop peu généreux en l’état, même en le débloquant au maximum. De plus, il serait, pour les accoudoirs, de disposer de boutons pour bloquer / débloquer les différents réglages. L’inclinaison, vous le verrez, m’a posé problème quand on arrive à 180° – qui n’est de toute façon pas très utile sans repose-pied.

Que vaut la qualité de fabrication ?

A ce prix, il est tout à fait normal d’exiger une qualité de construction exemplaire, avec peu d’éléments plastiques notamment. Au global, je pense que la chaise gamer AKRacing Master Pro a une super qualité de fabrication. Au montage, j’ai pu constater le poids important des différents éléments, et en ai également profité pour les examiner sous toutes les coutures. Le mécanisme, notamment, était plus lourd que pour d’autres modèles que j’ai pu tester auparavant, témoignage de sa solidité. Dans cette perspective, il est logique que la chaise puisse supporter jusqu’à 150 kg. Pour terminer, la garantie de 5 ans sur le siège et de 10 ans sur le cadre est rassurante.

  • Le revêtement : c’est un revêtement similicuir PU (un cuir synthétique) qui recouvre l’ensemble. Il est micro perforé, ce qui est une excellente nouvelle en ce qui concerne sa respiration et sa ventilation. Le bel effet esthétique, au passage, est notable. De plus, je ne repère pas le moindre fil qui dépasse et le revêtement n’est que très peu pincé. C’est un atout, car c’est souvent un reproche adressé au similicuir PU. Ainsi, même s’il est difficile d’estimer la durabilité du PU (c’est d’ailleurs pour ça, entre autres, que je préfère le tissu), il m’apparaît ici d’une qualité supérieure. Au toucher, j’ai trouvé le revêtement très agréable, offrant un contact à la fois doux et caractériel. Pour terminer, je trouve l’esthétique du fauteuil excellente, avec son duo de couleurs sous formes de vagues ondulées et ses diverses références de marque (comme le nom de la marque et celui de la série, « Pro »). Le revêtement est un véritable point fort.
  • Les accoudoirs : leur conception est plastique, mais le tout n’est pas cheap, et est de belle qualité. Les réglages sont intéressants, même si je pense que les accoudoirs peuvent gagner en ergonomie. Par exemple, la rotation gauche / droite et le réglage avant / arrière sont sans bouton pour verrouiller / déverrouiller. Cela signifie que, si vous tirez le fauteuil par l’accoudoir pour l’attirer à vous par exemple, les accoudoirs se dérégleront. De plus, pour l’avant / arrière, il s’agit d’un système cranté qui, à mon sens, est inférieur au système coulissant en termes de précision et de confort d’utilisation. Je formule la même observation pour le réglage haut-bas, même s’il est légèrement plus coulissant.
Assise de la AKRacing Pro
  • Les coussins : ils sont à l’image du revêtement : micro-perforés, ils offrent une bonne respiration, et ne sont de plus que peu pincés. Il y avait un fil qui dépassait, mais pour le reste, rien à redire. Je trouve toutefois qu’il n’y a pas une grande originalité pour le prix : je pense, en comparaison, au vérin de la Razer Iskur (au même prix) ou au coussin lombaire intégré de la Secretlab Titan.  
Coussin de tête de la AKRacing Master Pro.
  • La base et les roulettes : la base est en acier et elle a 5 pieds. Elle déploie donc à la fois une bonne stabilité et une réelle solidité. Elle est propre, lisse et sans éclats. Par ailleurs, j’ai trouvé les roulettes excellentes : elles sont assez grosses, très silencieuses et se déplacent aisément sur tous types de sols (carrelage, parquet / PVC et même tapis / moquette).
Base de la AKRacing Master Pro
  • Le piston central : tout est okay de ce côté-là, le réglage de la hauteur d’assise se fait facilement et sans affaissement.
  • Le mécanisme de rocking chair : il est ici assez gadget, car on ne le ressent que très peu à l’utilisation. On peut certes déverrouiller la chaise à bascule au moyen d’une molette située sous le mécanisme, mais même alors, l’amplitude demeure bien trop limitée. Bref, ne comptez pas sur cette fonctionnalité si vous vous procurez la chaise.
  • L’inclinaison du dossier : en théorie, on peut pousser jusqu’à 180°, soit une position allongée totale. Cependant, après en avoir fait l’expérience, je ne vous le recommande pas, du moins si vous avez un poids supérieur à 80 kg. En fait, le gros problème, c’est que le corps vient lourdement peser sur le dossier et que le poids restant sur l’assise est insuffisant. Vous imaginez donc la suite : le fauteuil a commencé à se renverser vers l’arrière et j’ai eu tout juste le réflexe de me redresser. En bref, je vous recommanderai de vous limiter à 160°.

En conclusion, je pense que l’AKRacing Master Pro offre de nombreuses personnalisations possibles. Ses réglages d’accoudoirs, de dossier et d’assise sont multiples et permettent ainsi de trouver la – voire les positions idéales en fonction de votre activité. Je trouve cependant que des améliorations peuvent être apportées : c’est le cas du rocking chair (peu utile ici), de l’inclinaison maximale à 180° (pas recommandée) ou encore des accoudoirs aux réglages libres.

Mon avis sur le confort et l’ergonomie de l’AKRacing Master Pro

C’est le genre de chaise sur laquelle vous êtes amené à être assis de longues heures, souvent consécutives. Forcément, le critère « confort » est essentielle.

Tout d’abord, la chaise est ergonomique pour le dos. La qualité et la densité du rembourrage font que l’on profite d’un bon soutien ; je trouve le confort vraiment sympa, d’autant plus avec le coussin lombaire. Pour peu que vous le caliez correctement, il se loge naturellement dans les lombaires et déploie un soutien ergonomique. Le dossier est à la fois ferme et moelleux, et cet équilibre est susceptible de plaire au plus grand nombre.

AKRacing Master Pro vue de coté.

De même, je trouve que la chaise est ergonomique pour la nuque, mais peut mieux faire. Effectivement, le coussin de tête se présente bien : son contact doux est plaisant et son confort est agréable. Je le trouve cependant un peu trop dur et, surtout, je regrette de ne pas retrouver de mousse à mémoire de forme, laquelle offre un soutien adapté à la morphologie de l’utilisateur. De plus, j’ai parfois du mal à correctement positionner le coussin, car les sangles le font remonter s’il est trop bas.

L’assise est particulièrement confortable. J’ai trouvé le soutien équilibré, à l’image du dossier, et l’on est sur quelque chose du style Noblechairs Icon. Si vous recherchez plutôt la fermeté, découvrez la KLIM eSport Gaming Chair et la GTRacing Ace. Je l’ai utilisé un bon moment, durant plusieurs heures consécutives pour le gaming et travailler, et j’étais à l’aise, sans douleurs au postérieur. Au top ! 👍

Enfin, les accoudoirs sont passables, mais pas assez rembourrés. Ils sont en effet plutôt rigides et ne sont donc pas très confortables.

Conclusion du test de la chaise gamer AKRacing Master Pro

En conclusion, je trouve le fauteuil très intéressant, confortable et de haute qualité. Il remplit ainsi mes exigences en termes de solidité et de durabilité, mais également de polyvalence. A cet égard, les nombreux réglages (accoudoirs 4D, hauteur de l’assise, inclinaison du dossier) vous permettent de trouver la meilleure position selon votre activité. Systématiquement, on profite d’un confort au top, tant pour le dossier que l’assise. Des éléments sont toutefois perfectibles, comme le rocking chair, les accoudoirs et l’inclinaison.

Faut-il acheter l’AKRacing Master Pro ? C’est indéniablement une excellente référence, parmi les meilleures de ma sélection. Cependant, je regrette un rapport qualité-prix inférieur à la concurrence. Je parlais plus tôt de la Secretlab Titan : presque 130 euros moins chère, cette chaise comble les défauts de la Master Pro et se révèle, de fait, supérieure. Je pense donc que vous auriez tout intérêt à vous tourner vers la Titan plutôt que vers le modèle d’AKRacing.

Verdict : 4/5

On aime:

  • Son design esthétique et inspiré
  • Ses roulettes de qualité, silencieuses et mobiles
  • Le revêtement irréprochable, très agréable au toucher
  • Son confort Premium, y compris sur une longue durée consécutive
  • La multiplicité des fonctionnalités
  • L’excellente qualité de fabrication globale
  • La garantie de 5 ans

On aime moins :

  • Son prix trop élevé par rapport à la concurrence
  • L’inclinaison maximale déconseillée  
  • Le multi-tilt limité
  • Les coussins moyens pour le prix
  • Les accoudoirs perfectibles

Laisser un commentaire