Accueil » Tests Chaises Gaming » Test Klim eSport Chaise Gaming : Que vaut-elle en 2021 ?

Test Klim eSport Chaise Gaming : Que vaut-elle en 2021 ?

Aujourd’hui, je vous présente mon test de la chaise gamer Klim eSport ! 😊

Klim eSport TestScores
Unboxing & montage4/5
Réglages & fonctionnalités4.5/5
Qualité de fabrication4/5
Confort & ergonomie4/5
Verdict4/5
Scores obtenus par la Klim eSport

Klim Technologies (Klim Techs) voit le jour en 2015 à l’appui d’un investissement de… 521 dollars. L’entreprise se targue alors de favoriser avant tout les besoins de sa clientèle, ne bénéficiant pas d’investissement extérieur et reléguant les actionnaires au dernier plan.

Dans cet état d’esprit, le fabricant s’est illustré comme l’une des figures montantes des meilleurs rapports qualité-prix. En plus de cette chaise emblématique, la marque développe également des souris, des casques ou encore des claviers.

Allez, je passe au test !

Test de la chaise gamer Klim eSport Gaming Chair

Découvrez ci-dessous les infos techniques sur la chaise gamer.

Klim eSport Gaming Chair : vue d’ensemble
Poids : 29,5 kg
Réglable en hauteur
Largeur de l’assise : 39 cm
Taille recommandée pour l’usager : entre 160 et 200 cm
Poids maximal supporté : 150 kg
Base métal à 5 roues
Accoudoirs 4D
Inclinaison jusqu’à 160°
Piston de classe IV
Livrée avec coussin lombaire et têtière
Garantie de 5 ans sur le siège

Arrivée et unpacking du siège

Le siège a été commandé via Amazon et je dois dire que j’ai trouvé la livraison très professionnelle, à la fois en termes de délais et de logistique. La date de la livraison est communiquée et, le jour J, j’ai été alerté de ma position dans la file d’attente avec heure de passage estimée. Quand vient mon tour, j’ai pu suivre en temps réel (tracking) le transporteur. Une fois arrivé, le livreur dépose le colis au pas de la porte, alors que d’autres services de livraison me laissaient le colis au milieu de la route. Bref, je suis très satisfait du service de livraison et le recommande.

C’est avec enthousiasme que j’ouvre le carton et découvre les différents éléments. On est sur quelque chose de propre et de simple : je retrouve la base, l’assise et le fauteuil bien emballés, ainsi que des boîtes en carton contenant, entre autres, le mécanisme, les caches, la visserie, etc. Côté documentation, c’est classique, on a un petit livret multi-langue détaillant les étapes de montage ainsi que le fonctionnement des réglages.  

Assemblage de la Klim eSport Gaming Chair

Pour être franc, c’est la chaise la plus simple qu’il m’ait été donnée de monter. C’est d’autant plus le cas que de nombreux éléments sont préinstallés, comme les accoudoirs, les coussins, ou les vis dans leur emplacement.

J’ai pu aisément la monter seul, en une vingtaine de minutes hors prise de notes et photos. J’ai commencé par installer les roulettes ; elles s’insèrent aisément. J’ai enchaîné sur l’assemblage de l’assise et du fauteuil. Les vis se mettent naturellement dans les pas de vis, c’est vraiment simple. Même constat pour l’installation des caches, alors qu’ils m’ont souvent posé souci sur d’autres modèles, à cause du pas de vis justement. Je monte le mécanisme (facilement toujours) et j’installe le piston, puis place le module assise + dossier sur la base. Le montage est terminé !

La notice de montage est utile grâce aux photos et différentes étapes, mais honnêtement, c’est simple qu’on peut s’en passer. C’est avec excitation que je découvre la chaise en pratique maintenant.

Les fonctionnalités de la chaise gamer

Je vous invite à découvrir les différentes caractéristiques de la chaise ci-dessous :

  • Accoudoirs : 4D
  • Dossier : inclinaison jusqu’à 160°
  • Assise : ajustable en hauteur
  • Rocking chair : oui, avec verrouillage.
  • Support lombaire : oui, avec sangle
  • Coussin de tête : oui, avec sangle
  • Capacité maximale : 150 kg

Je reviens en détail sur chaque élément ci-dessous, mais en bref, je pense que les fonctionnalités de la chaise gamer sont complètes. J’aimerais toutefois voir une version « améliorée », avec un rocking chair plus généreux, un bouton verrouillage / déverrouillage pour la rotation des accoudoirs, et, enfin, le blocage de l’inclinaison à son maximum. A ce sujet, un repose-pied complémentaire aurait été intéressant pour une véritable position allongée.

La qualité de fabrication

Le siège gamer s’insère dans le milieu de gamme et j’en attends donc l’utilisation de matériaux solides et esthétiques ainsi qu’une durabilité exemplaire. En l’occurrence, je pense que la Klim eSport Gaming Chair a une bonne qualité de construction. Les différents éléments sont solides et le fauteuil est ainsi à même de supporter jusqu’à 150 kg. De plus, le fabricant applique une garantie de 5 ans sur ce fauteuil, ce qui est rassurant.

  • Le revêtement : comme souvent, c’est un faux cuir (PU) que je retrouve ici. Il me paraît de belle qualité et présente une bonne durabilité. Visuellement, il présente de nombreuses craquelures intéressantes qui lui confèrent une certaine authenticité, y compris dans le toucher. Elles sont toutefois plus prononcées à certains endroits. Autre atout visuel : le revêtement a un effet matelassé intéressant, mélangeant le design d’une chaise gamer typique avec un meuble de salon traditionnel. C’est intéressant au toucher et on le ressent largement quand on se sert de la chaise sans que cela soit gênant. Je ne note aucun défaut : les surpiqûres et finitions sont parfaites, sans un fil qui dépasse. C’est très sérieux !
  • Les accoudoirs : le revêtement comme le reste du corps sont en plastique, mais ils présentent une belle durabilité. Ils n’ont, de plus, pas de défauts et leur surface est lisse et sans aspérités. Le réglage haut-bas se fait facilement grâce à un système coulissant, de même pour l’avant et l’arrière. Le réglage intérieur / extérieur est cranté cependant, et il est difficile de faire preuve de précision avec ce système assez rigide. Pour terminer, la rotation gauche / droite est libre et non bloquante comme sur la Titan de Secretlab, ce qui signifie que l’accoudoir peut se dérégler si vous l’utilisez pour attraper le fauteuil.
  • Les coussins : je n’ai rien à dire de spécifique, ils offrent le même visuel d’authenticité que le reste du revêtement, mais ils sont cependant pincés en plusieurs endroits. Autrement, ils apparaissent de qualité.
  • La base et les roulettes : la base à 5 pieds est en acier ; elle est assez lourde et déploie une sacrée solidité. Elle est globalement lisse et propre, mais je repère tout de même un éclat. Concernant leurs roulettes, j’apprécie leur grande taille qui permet de se déplacer facilement sur tous types de sols. Elles sont, en outre, assez silencieuses.
  • Le piston central : il répond très bien à l’ajustement de la hauteur de l’assise et ne subit aucun affaissement ; c’est du solide ! 😊
  • Le mécanisme de rocking chair : le déverrouillage du tilt ne donne que peu d’amplitude. Il faut forcer sur le dossier avec le dos pour avoir un léger basculement, et ça n’a rien de confortable. C’est dommage, j’aurais aimé pouvoir me balancer comme sur une vraie chaise à bascule ; en l’occurrence, vous pouvez faire l’impasse dessus.
  • L’inclinaison du dossier : sur le papier, il est possible de pousser jusqu’à 160° et on peut même aller au-delà dans la pratique. Cependant, le fabricant donne comme angle maximal la référence ci-dessous. Je vous recommande donc de ne pas pousser au-delà pour éviter que la chaise bascule sur l’arrière à cause du poids.

Au global, je trouve que la Klim eSport Gaming Chair est complète et propose de nombreux réglages. C’est le cas pour l’inclinaison du dossier et les accoudoirs 4D, mais aussi pour l’assise. On peut ainsi adapter la chaise à son activité, la position que l’on adopte, etc. Aucun problème avec le réglage de la hauteur, mais je ne peux pas en dire autant du rocking chair. En l’état, il me paraît plutôt inutilisable. J’aimerais, de plus, un système bloquant pour la rotation gauche / droite ainsi que pour l’inclinaison à 160° maximum.

Avis sur le confort et l’ergonomie de la Klim eSport Gaming Chair

Si vous investissez dans une chaise gamer, cela signifie que vous allez y passer un certain temps. Forcément, le confort et le soutien du siège sont des critères primordiaux.

Pour le dos, la chaise est ergonomique. Il est certes possible de se passer du coussin lombaire, le bas du dossier étant suffisamment rembourré pour bien englober le corps. Cependant, je vous recommande tout de même d’utiliser le coussin lombaire qui a de plus l’avantage d’être déjà en place. Pour le coup, le coussin se cale parfaitement au niveau des reins et déploie donc un très bon soutien dorsal. Le contact n’est ni trop ferme ni trop moelleux ; un équilibre qui plaira à beaucoup. Avec une telle qualité, le coussin de dos m’apparaît indispensable. Hors soutien lombaire, le confort du dossier est excellent et supporte très bien le reste de la colonne.

Et maintenant, la chaise Klim eSport Gaming Chair est-elle ergonomique pour la nuque ? Pas suffisamment à mon sens. C’est hélas ma déception la plus notable sur ce fauteuil, à savoir que la têtière est particulièrement ferme… et je dirais même dure, au point que c’est inconfortable si vous appuyez un peu votre nuque au lieu de simplement la poser. Seulement, le bât blesse d’autant plus que le haut du dossier n’est pas très rembourré et, dès lors, j’ai choisi le moindre mal et ai décidé de conserver le coussin en place. Une telle fermeté est voulue et plaira peut-être à d’autres, mais personnellement, je la trouve bien trop prononcée.

Après ces tests d’ergonomie, je passe maintenant au confort de l’assise. La fermeté qui caractérise la majorité du fauteuil est, une fois encore, de la partie. On est sur quelque chose de très proche de la GTRacing Ace et de la Vertagear PL1000. A titre personnel, je préfère l’assise de Secretlab Titan ou celle de la Noblechairs Icon Black Edition, à l’assise plus équilibrée. Globalement, je n’ai toutefois pas à me plaindre et le confort de l’assise est à la hauteur de mes espérances. J’ai ainsi pu travailler et jouer en étant assis dessus plusieurs heures d’affilée, et je n’ai rencontré aucune douleur ensuite.

Je termine maintenant avec les accoudoirs. Ils ont l’avantage d’être en 4D, et grâce aux multiples réglages, vous pouvez trouver la disposition la plus adaptée à votre morphologie ou la position que vous adoptez (travail, détente, etc.). Je regrette toutefois un rembourrage trop sommaire, un défaut trop régulièrement cité. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’ils sont inconfortables, mais leur toucher est assez rigide.

Conclusion du test de la chaise gamer Klim eSport Gaming Chair

Pour résumer, je pense que ce siège gamer est très prometteur dans sa gamme de prix. La structure est solide, l’aspect visuel est intéressant et le confort est globalement bon. Les différents réglages, pour l’accoudoir et le dossier, vous permettent de profiter d’un soutien optimal et d’une expérience personnalisée. Des améliorations demeurent toutefois réalisables en ce qui concerne le rocking chair, plutôt inutile, ainsi que la têtière, bien trop dure à mon goût.

Faut-il acheter cette chaise gamer ? Elle est charmante et relativement confortable, je ne peux ne le nier. Il faut toutefois procéder par comparaison, et là, je vais rendre un avis similaire à la chaise gamer GTRacing Ace M1.

Le siège Klim eSport est disponible sur Amazon à 300 dollars environ, mais il faut compter des frais de transport très onéreux ; autrement, on le trouve sur le site officiel à 350 euros. En face, la Secretlab Titan est 25 à 50 euros plus cher (selon les offres promotionnelles) et a des avantages comparatifs plus intéressants. Les accoudoirs sont davantage rembourrés, le coussin de tête est en mousse à mémoire de forme et le mécanisme de rocking chair est irréprochable.

Vous l’aurez compris : le fauteuil de Secretlab comble les défauts de l’eSport gaming chair de Klim pour une différence de prix assez ténue. Si vous pouvez vous le permettre, je vous conseille donc de choisir la première.

Verdict : 4/5

On aime :

  • L’assemblage hyper simple et rapide
  • La bonne qualité de fabrication
  • L’aspect visuel plaisant, mélange d’authenticité et de modernité
  • Son bon confort et la fermeté de l’assise
  • Les nombreux réglages (accoudoirs 4D, hauteur, inclinaison, etc.)
  • La garantie de 5 ans

On aime moins :

  • Système de rocking chair plutôt raté
  • Coussin de tête trop dur
  • Manque de rembourrage des accoudoirs

Laisser un commentaire