Accueil » Tests Chaises Gaming » GTRacing Ace M1 Test : Un bon plan ?

GTRacing Ace M1 Test : Un bon plan ?

La chaise gamer GTRacing Ace vous semble familière ? C’est bien normal : elle « s’inspire » (ahem, c’est peu de le dire) grandement de Secretlab, surtout d’un point de vue design. Sur le papier, l’avantage d’Ace est d’avancer un prix plus attractif que pour la Titan. Mais le prix ne fait pas tout, et des paramètres comme la qualité de fabrication, les fonctionnalités et le confort sont essentiels. Je vous invite donc à découvrir mon test de la GTRacing Ace.

GTRacing Ace M1 TestScores
Unboxing & montage4/5
Réglages & fonctionnalités3.5/5
Qualité de fabrication3/5
Confort & ergonomie3/5
Verdict3/5
Scores obtenus par la GTRacing Ace M1

Caractéristiques de la GTRacing Ace

Je vous propose de retrouver ci-dessous les principales informations concernant cette chaise gamer ; je poursuis ensuite avec le test au complet.

GTRacing Ace : vue d’ensemble
Poids : 27 kg
Réglable en hauteur
Largeur de l’assise : 39 cm
Taille recommandée pour l’usager : entre 170 et 185 cm
Poids maximal supporté : 136 kg
Base à 5 roues
Accoudoirs 4D
Inclinaison jusqu’à 180° (recommandé jusqu’à 150°)
Piston de classe IV
Livrée avec support lombaire (vérin) et coussin de tête
Garantie de 5 ans sur le siège

Réception et Unboxing du fauteuil

Comme cela s’est déjà produit précédemment avec le même transporteur, la livraison a été un peu chaotique. L’interface de suivi m’indiquait ainsi que le livreur était passé et que l’entrée nécessitait un code (ce qui n’était pas le cas).

J’ai donc dû appeler la centrale afin de replanifier une livraison le lendemain ; si vous êtes confronté au même problème, je vous conseille d’indiquer qu’il faut vous joindre sur le portable. Une note sera ajoutée à votre livraison pour en informer les livreurs.

Cette petite déconvenue passée, je retrouve le fauteuil en parfait état. Les différentes pièces sont emballées et protégées et la visserie est à part, classée. Certains éléments sont emballés avec moins de soin que d’autres, mais cela n’impacte pas la protection des pièces.

En tout cas, le déballage m’a donné envie d’aller plus loin, et vite !

Montage de la GTRacing Ace

Je commence par assembler le fauteuil. Globalement, on est sur du classique, à ceci près que les pièces à monter soi-même sont plus nombreuses qu’à l’accoutumée.

Typiquement, j’ai dû installer moi-même les leviers de bascule du dossier alors qu’ils sont généralement préinstallés, de même pour les accoudoirs, même si leur prémontage est moins courant.

Toutes les pièces étaient bien présentes et GTRacing prévoit même de la visserie supplémentaire, pour dépanner au cas où.

En ce qui concerne les instructions, elles sont claires et disponibles en plusieurs langues, dont le français. Le fabricant prend soin de numéroter les pièces et les différentes vis, ce qui facilite le montage en suivant les différentes étapes avec schémas.

Subsidiairement, la notice détaille également les fonctionnalités de la chaise.

Au final, je l’ai monté seul en 40mn, sachant que j’ai fait des photos et pris des notes. L’assemblage n’est pas difficile, mais il est un peu plus long que pour les autres chaises gamer du fait des pièces habituellement prémontées à installer nous-même ici.

De plus, il faut parfois y aller à tâtons pour que les vis rentrent dans les pas de vis. Je n’ai pas eu de problème spécifique à l’exception des caches, pour lesquels j’ai dû m’y reprendre un certain nombre de fois…

Les fonctionnalités de la chaise gamer

Retrouvez ci-dessous, en détail, les différentes caractéristiques du fauteuil :

  • Accoudoirs : 4D
  • Dossier : inclinaison jusqu’à 180° (150° recommandé)
  • Assise : ajustable en hauteur, pas de réglage avant / arrière
  • Rocking chair : oui, avec verrouillage
  • Support lombaire : oui, coussin à placement libre
  • Coussin de tête : oui, avec sangle
  • Capacité maximale : 136 kg

Les différentes fonctionnalités sont plutôt bien pensées, et leur utilisation est simple. Je repère tout de même quelques défauts sur lesquels je reviendrais ensuite, comme les accoudoirs aux réglages crantés et le mécanisme de rocking chair dont le verrouillage est limité.

Pour valoriser la générosité de l’inclinaison, il serait également intéressant de profiter d’un repose-pied.

Quelle qualité de fabrication ?

J’en arrive maintenant à un point important à mes yeux, car vous le savez, acheter une chaise gamer nécessite un investissement important. Dans cette perspective, il est essentiel qu’elle puisse durer plusieurs années, sans connaître d’altérations du matériel ou du rembourrage par exemple.

Au global, je dirais que la qualité du fauteuil est bonne, en phase avec son niveau de gamme. Après l’avoir examiné sous toutes les coutures, je ne relève pas de défauts ou d’accrocs sur le revêtement, les accoudoirs et les coussins de tête et lombaire.

De même, les autres parties du fauteuil, comme les caches ou la base, sont sans aspérités et paraissent de belle facture. Pas de qualité médiocre ni de pièces défectueuses, et c’est déjà un très bon point !

Voyons maintenant ça dans le détail :

  • Le revêtement : ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas un grand adepte du PU, car on en trouve vraiment de toutes les qualités, et il est difficile d’en estimer la durabilité. Cependant, il m’apparaît ici de bonne facture. Il est agréable au toucher et la surface est très majoritairement lisse. Aucun défaut à reprocher, comme des accrocs, mais je note tout de même que le revêtement est pincé en de multiples endroits. C’est certes courant sur les chaises gamer, mais j’ai trouvé que la prépondérance était assez importante ici.
  • Les accoudoirs : le revêtement et la structure sont en plastique, mais ils ne font pas cheap et paraissent de bonne qualité au contraire. Les mécanismes pour régler la rotation gauche / droite et la hauteur sont toutefois crantés, aussi les différents changements sont saccadés ? J’aurais aimé, de plus, retrouver un bouton pour la rotation, à l’image de ce que fait Secretlab. Ici, elle n’est pas bloquée, ce qui signifie que l’accoudoir se dérègle si vous vous en servez pour tirer la chaise à vous.
  • Les coussins : comme pour les deux éléments précédents, ils ne présentent pas de défauts, si ce n’est que la têtière est un peu pincée dans ses coins. Le rembourrage y est moins généreux et la structure a donc visuellement tendance à s’affaisser. Cela demeure toutefois relativement discret. Le toucher est assez agréable, et en pressant les coussins, on peut apprécier le rembourrage suffisant.
  • La base et les roulettes : la base de la GTRacing Ace est en métal et présente un bel aspect. Je ne repère aucune aspérité, aucun défaut, aucune griffe, que ce soit sur le dessus ou le dessous. C’est du solide ! Les roulettes sont en plastique, et la qualité paraît bonne ; l’aspect, en revanche, fait un peu cheap en comparaison de la base en métal. Il aurait mieux valu leur donner une structure pleine, comme pour la Titan de Secretlab. Je remarque aussi que les roulettes font un peu de bruit et n’ont pas un mouvement fluide quand on se déplace. Sur le parquet PVC, elles galèrent un peu typiquement. Rien d’incroyable, puisque vous n’êtes pas censés vous balader avec la chaise de toute façon, mais il est important de le mentionner.
  • Le piston central : j’ai monté et descendu le fauteuil gamer plusieurs fois, et le réglage se fait facilement, sans que le piston ne s’affaisse. Il est donc solide.
  • Le mécanisme de rocking chair : il est généreux et permet de basculer la chaise d’avant en arrière de façon libre. On peut le régler (et même le bloquer) à l’aide d’une manivelle à tourner sous la chaise. J’ai essayé de la tourner au maximum pour bloquer le mécanisme, et dans les faits, quand j’essaye de me balancer, je sens bien une résistance. Il suffit toutefois que je force un peu pour que la bascule se fasse… J’aurais préféré un système pleinement bloquant.
  • Le mécanisme d’inclinaison du dossier : le constructeur annonce qu’il est possible de basculer le dossier jusqu’à 150° ; c’est le cas, et dans les faits, j’ai même pu pousser jusqu’à 180°. Seulement, je ne vous le recommande pas, et pour deux raisons. La première, c’est que la position est assez inconfortable. La seconde – la plus importante – c’est que la base commence légèrement à se soulever car la majorité du poids repose sur le dossier seulement. Il y a donc un risque de bascule en arrière… Bref, je vous conseille donc de vous contenter de 150° au max.

Le tout est complet et convaincant. Des améliorations demeurent toutefois possibles, notamment pour bloquer la rocking chair et la rotation des accoudoirs. Pour parfaire l’inclinaison du dossier, il faudrait empêcher l’inclinaison au-delà de 150°.

Confort & Ergonomie de la GTRacing Ace

Après tout, n’est-ce pas ce pourquoi nous achetons une chaise gamer : profiter d’un excellent confort ?

Un mot d’abord sur l’ergonomie. A la différence du confort, l’ergonomie désigne une structure et un corps conçus spécifiquement conçus pour offrir un soutien optimal à la morphologie humaine. Entre autres, je fais surtout référence au dos ici.

Pour le dos, la chaise est-elle ergonomique ? Oui, mais il m’est avis qu’elle peut mieux faire. Sans coussin, le rembourrage en bas du dossier s’avère suffisant et offre un bon repos. Avec le coussin, vous profitez d’un soutien supplémentaire et spécifique aux lombaires. Sur le papier, c’est excellent, mais je trouve que le coussin de dos est dispensable.

Il est en placement libre, ce qui signifie qu’il peut bouger quand vous bougez. Typiquement, si vous vous avancez ou que vous vous levez, le coussin tombe, et il faut alors le caler correctement quand vous vous remettez en position. Forcément, en comparaison, je préfère le système ergonomique de Secretlab, dont le coussin lombaire intégré en dossier – comme une voiture – assure une meilleure stabilité. En ce qui concerne le confort du coussin, on se trouve sur un accueil moelleux et un soutien équilibré, ce qui conviendra au plus grand nombre.

Et pour la nuque, le dossier est-il ergonomique ? Oui, à condition d’utiliser le coussin de tête. J’ai essayé de m’en passer, et j’ai été immédiatement confronté à deux problèmes. Premièrement, ma tête n’a plus aucun appui, et je dois forcer en la basculant à l’arrière pour qu’elle repose sur le dossier. Et c’est là, secondement, que je découvre la dureté du haut du fauteuil.

Le rembourrage est trop pauvre et le support est quasi inexistant pour la nuque ; une observation que je formulais déjà pour la chaise gamer Kirogi, mais qui est 100 euros moins chère que la GTRacing Ace. Vous l’aurez compris, la têtière est indispensable à mes yeux. Comme pour le coussin lombaire, elle déploie un accueil moelleux et un soutien équilibré ; son maintien est plutôt bon.

Passons maintenant au confort de l’assise. Le rembourrage est généreux, mais attention : l’accueil comme le soutien de l’accueil sont résolument fermes, à l’instar de la Vertagear PL1000 ou l’Oraxeat XL 800. Si vous êtes à la recherche de quelque chose de plus équilibré, regardez du côté de l’AKRacing Core Ex et de la Noblechairs Icon Black Edition.

Personnellement, j’aime bien la fermeté, mais je dois dire que j’ai trouvé ça un poil trop prononcé ici. Aussi, il est à noter que l’on peut s’asseoir en tailleur… relativement. Disons que ça dépend de la taille de vos jambes ; personnellement, je n’étais pas très à l’aise et je pense qu’une assise plus large serait nécessaire. Si s’asseoir en tailleur est un impératif pour vous, comme il l’est pour moi, mieux vaut vous diriger à nouveau vers la Titan de Secretlab.

Un mot, enfin, sur les accoudoirs. Ils sont 4D et les différents réglages permettent donc de trouver une position confortable. Super ! Seulement, côté rembourrage, c’est pauvre. Il est en effet quasi inexistant et le contact est donc assez rigide. En l’état, ils font office de support, mais pas de soutien.

Pour le prix, je ne suis ni enchanté ni déçu, je pense que le confort est équilibré et satisfera de nombreux utilisateurs. Après plusieurs heures d’utilisation continues pour le travail et le gaming, je ne ressentais pas de douleurs et étais toujours bien installé.  

Conclusion du test de la chaise gamer GTRacing Ace M1

Pour donner mon verdict sur cette chaise, je dirais que c’est une alternative intéressante à Secretlab. 60 euros moins chère que l’Omega et 100 euros moins chère que la Titan, la GTRacing Ace mise avant tout sur son rapport qualité-prix et reprend les caractéristiques typiques des fauteuils Secretlab.

On pense ainsi au rocking chair généreux et aux accoudoirs 4D. Il faut toutefois avoir conscience que l’on se situe un niveau de gamme en-dessous et les défauts ne sont pas inexistants.

Si vous pouvez vous permettre de rajouter 100 euros de plus, je vous conseille donc résolument de vous tourner plutôt vers la Titan.

Verdict : 3,5/5

On aime :

  • Bon rapport qualité-prix
  • Montage facile
  • Design à la fois sobre et travaillé
  • Bonne qualité de fabrication générale
  • Confort satisfaisant
  • Des fonctionnalités intéressantes (accoudoirs 4D, inclinaison, rocking chair, etc.)
  • La garantie de 5 ans

On aime moins :

  • Le mécanisme de rocking chair complexe à bloquer
  • Inclinaison supérieure à 150° non bloquée et non recommandée
  • Coussin lombaire un peu inutile
  • Soutien de la nuque inconfortable sans le coussin de tête

Laisser un commentaire