Test Oversteel ULTIMET Fauteuil de gaming professionnel

J’ai testé l’Oversteel Ultimet pendant quelques jours, afin de vous donner un avis honnête et objectif sur ce fauteuil.

Voyons les points forts et les quelques zones d’ombre du fauteuil gaming Oversteel ULTIMET.

Déballage et assemblage de l’Oversteel ULTIMET

Il existe toujours des aléas dans les livraisons, mais dans le cas de la réception du fauteuil pour gamer Oversteel Ultimet, le carton est arrivé en parfait état, livré par camion et non un livreur classique. Attention pour la manipulation, le colis est grand et pèse 22 kg.

Toutes les pièces sont protégées par un plastique et une plaque en carton sert de fond pour augmenter la protection. C’est du solide.

En dehors d’une chute, rien ne devrait être endommagé, mais l’on regrettera tout de même le petit carton qui contient le vérin et son cache.

À vouloir minimiser l’encombrement, le cache en plastique mou à quelques griffures et marques.

Comptez environ 30 minutes pour monter le fauteuil pour gamer Oversteel Ultimet. Tous les outils sont fournis, comme la clé six pans avec un côté cruciforme pour les vis.

Les roues et le vérin s’emboîtent simplement et la base de l’assise se monte rapidement. La seule difficulté réside à la pose du dossier où il faut tenir plusieurs choses en même temps.

Les inserts sont situés profondément dans le dossier et il vous faudra un peu de patience pour tout monter.

Le montage reste simple, mais la notice n’est pas toujours très claire. Quoi qu’il en soit, vous pourrez monter votre fauteuil pour gameur seul et relativement rapidement.

Caractéristiques et fonctionnalité

Caractéristiques :

  • Capacité maximale : 120 kg (supposé)
  • Accourdoirs : 2D
  • Revêtement : Cuir PU
  • Base : plastique

L’Oversteel Ultimet ne possède pas de caractéristique précise sur le poids de l’utilisateur, mais je l’ai testé à 90 kg sans ressentir le moindre problème dans sa structure. Le vérin supporte parfaitement la charge sans affaissement comme ce pourrait être le cas s’il était sous-dimensionné.

On retrouve les fonctionnalités basiques pour un fauteuil gamer. L’assise se règle en hauteur jusqu’à 50 cm. Pensez donc à vérifier la hauteur de votre bureau, notamment de l’emplacement de votre clavier.

On retrouve aussi un dossier inclinable par action d’une simple manette et des accoudoirs 2D ajustables en hauteur. Il est possible de les régler en rotation d’environ 30° de chaque côté.

L’Oversteel Ultimet possède aussi deux coussins, l’un pour les lombaires, l’autre pour la nuque. Même s’ils sont de bonne facture, leur positionnement est imprécis et il est peu pratique de les régler à notre convenance à cause du système de sangle trop simpliste.

Qualité de Fabrication

Une fois monté, j’ai directement été séduit par l’impression de solidité qui se dégage de l’Oversteel Ultimet. À l’utilisation, c’est presque pareil. Durant les jours de tests, j’ai repéré un point de fragilité évident : les accoudoirs.

Même si la base est en métal, la sensation de plastique fragile est bien présente. De plus, les accoudoirs ont tendance à beaucoup bouger lorsqu’ils sont sollicités.

Pour la rotation, l’idée est bonne, même si l’utilité est relative, d’autant plus que cette rotation ne peut pas être fixée et ajoute encore à l’impression de fragilité. Si vous avez l’habitude de vous appuyer dessus pour vous relever, attention aux mauvaises surprises s’ils se déplacent à ce moment.

Le similicuir est de bonne qualité, ainsi que les surpiqûres. Tout est ferme et agréable au toucher, c’est un vrai plaisir de prendre place dans ce fauteuil gaming proposé par Oversteel.

Comme tout matériel dans cette gamme, prenez garde à vos jeans qui pourraient avoir des pièces métalliques qui viendraient abîmer le revêtement. Pour les coussins lombaires et nuques, les coutures sont bien faites et même en tirant dessus et en les maltraitant, ils reprennent leur forme d’origine, un très bon point.

La protection du vérin n’est vraiment pas à la hauteur de la qualité du reste. Fait en plastique dur, son aspect est loin d’être idéal. Les plastiques qui protègent le mécanisme de rotation du dossier sont de la même trempe. Une seule vis tient le plastique et il est possible de le plier avec un seul doigt.

De manière générale, en dehors du pied, les plastiques sont assez bas de gamme pour un fauteuil gamer, mais l’Oversteel Ultimet s’en sort très bien sur la qualité du revêtement et de l’assise. Quelques imperfections que l’on peut facilement corriger sont à noter, comme les petites bavures de mousse à l’arrière du dossier que l’on peut couper au cutter très simplement.

Le contraste est saisissant avec la qualité des autres matériaux et la solidité de l’ensemble. On sent l’armature en métal qui garantira une excellente longévité à la chaise. Il faut garder à l’esprit que vous allez probablement passer beaucoup de temps sur votre fauteuil gaming, d’autant plus si vous faites du télétravail, même hors contexte sanitaire.

Dans cette situation, la robustesse sera l’un des critères essentiels. N’oublions pas le prix très bas de cette chaise gameur par rapport à d’autres modèles à la réputation plus professionnelle.

Le vérin semble de bonne qualité et le positionnement par emboîtement se fait aisément. Le siège possède une légère bascule d’avant en arrière réglable par une molette sous l’assise. Le tout fonctionne parfaitement, mais il est dommage qu’elle soit très difficile d’accès lorsque l’on est assis. Second point, si comme nous, vous aimez limiter l’effet rocking-chair, alors vous verrez apparaître rapidement quelques grincements discrets.

Confort et Ergonomie

Passons à l’élément le plus important lorsque l’on parle d’une chaise pour le gaming : le confort.

Dès les premiers instants, j’ai été surpris par la fermeté de l’ensemble. Il est vrai qu’une chaise trop molle permet des positions qui finissent par faire mal, avec le dos de travers ou un mauvais placement du bassin.

L’Oversteel Ultimet vous cale dans une position confortable, mais soutenue. Ne vous en faites pas, à aucun moment je ne me suis senti coincé non. C’est un soutien agréable et fort utile pour reste assis de longues heures.

Au cours de ce test, j’ai passé plus de 8h par jour sur la chaise sans ressentir d’inconfort. L’assise ne se tasse pas et le dossier garde son maintien.

Prenez le temps de régler votre fauteuil en hauteur, puis les accoudoirs à hauteur de votre clavier et enfin, l’inclinaison du dossier. Peaufinez avec le balancier si besoin et vous serez prêt pour des parties endiablées.

Cette chaise est donc parfaitement compatible avec un travail de bureau classique sur traitement de texte ou simplement pour surfer sur internet et le meilleur reste à venir.

Le dossier est sans doute le point fort de ce fauteuil. Il mesure 82 cm de haut par 55 cm de large pour s’adapter à toutes les morphologies.

Il est aussi inclinable par une simple manette placée du côté droit. Même si elle remplit son rôle, l’utilisation n’est pas des plus pratique, car elle ne mesure que 5 cm et se trouve placée en arrière, au niveau de la hanche. En revanche, le système d’inclinaison est robuste et il possède de nombreuses positions possibles, jusqu’à coucher complètement le dossier. Le pied est large et permet une stabilité exemplaire. Veillez simplement à ne pas avoir d’obstacles sur le passage.

En d’autres termes ? J’ai pu jouer, travailler et regarder Netflix sans me préoccuper de ma position sur le fauteuil.

C’est naturellement que l’on prend une position saine et agréable sur l’Oversteel. Pour garantir une position de travail optimale, vous devez avoir les pieds qui reposent sur une surface solide et plane.

Une petite astuce pour accroître votre confort. Dans le cas où vos pieds ne touchent pas le sol, ajouter un support pour pouvoir vous reposer dessus. C’est une astuce donnée par un médecin et qui marche vraiment bien pour soulager les douleurs au dos.

Pour les situations qui durent dans le temps, le coussin lombaire et celui pour la nuque offrent un repos plaisant, même si leur positionnement est assez imprécis. Ils apportent un vrai plus à l’assise et au dossier.

Dans les deux cas, ils sont pourvus du traditionnel effet englobant avec des rebords remontants à la manière d’un siège baquet de voiture de course. Pour l’assise, même avec des hanches larges, aucun problème de confort, au contraire, vous êtes bien centré sur la chaise et cela évite les mauvaises positions que l’on pourrait prendre.

Pour le dossier, c’est la même chose, vous garderez plus facilement le dos dans l’axe et du même coup, vous préserverez votre colonne vertébrale. C’est particulièrement important lorsque l’on sait à quel point la position assise durant une longue période est traumatisante pour le corps.

Conclusion

Je garde une impression positive de mes heures passées sur l’Oversteel Ultimet. Il saura convenir à toutes les corpulences et surtout à toutes les bourses tant son prix est accessible pour une qualité de ce genre.

J’ai pu le régler très rapidement et trouver tout de suite une position qui me convenait pour travailler pendant plusieurs heures.

Au vu de son prix de vente, c’est une chaise gamer correcte, mais je pense que la GTPlayer est un meilleur choix.

Points forts

  • La qualité de l’assise et du dossier
  • La fermeté du maintien (mais c’est une affaire de goût)
  • L’inclinaison du dossier et la chaise qui reste quand même stable
  • La chaise qui roule très bien

Points faibles

  • Les accoudoirs qui bougent beaucoup
  • Ne pas pouvoir fixer la rotation des accoudoirs
  • Le plastique bas de gamme de la protection du vérin

Laisser un commentaire