Accueil » Tests Chaises Gaming » Test SONGMICS OBG73BRV1 avec repose-pieds

Test SONGMICS OBG73BRV1 avec repose-pieds

Sur ce site, j’avais déjà testé la chaise Songmics RCG02G. Cette chaise gamer au design racing m’avait plutôt convaincu ! Malgré certains défauts (roues qui bougeaient trop facilement et assise trop raide notamment), elle permettait d’adopter une bonne posture et de passer du temps devant l’ordinateur sans se faire mal pour un tarif très attractif.

SONGMICS OBG73BRV1 TestScores
Unboxing & montage4./5
Réglages & fonctionnalités3/5
Qualité de fabrication3/5
Confort & ergonomie2.5/5
Verdict3/5
Scores obtenus par la SONGMICS OBG73BRV1

Qu’en est-il du nouveau modèle de la marque avec repose-pieds télescopique ? Pour un prix toujours extrêmement bas (135,99€), Songmics a-t-il réussi à nous proposer une chaise de bonne qualité ? En tout cas une chose semble certaine, la marque chinoise a décidé de changer de registre ! Finie la rigidité, voici venu le temps du pur confort…

Packaging et Assemblage : la grosse déception

Avant de rentrer dans le vif du sujet, commençons comme d’habitude par l’arrivée du colis et l’assemblage du fauteuil. Ici, je dois dire que j’ai été déçu.

Un packaging de bonne qualité…

La chaise est arrivée en parfait état, dans un colis un peu lourd (22 kg) mais bien conçu. Les pièces étaient parfaitement protégées et l’unboxing s’est fait en douceur. Les doses de papier bulle et de carton étaient suffisantes sans être encombrantes, et les pièces étaient toujours faciles à retrouver.

Un carton qui pèse son poids mais qui est bien conçu

… Mais un assemblage très difficile

L’assemblage, en revanche, a été l’un des pires que j’ai eu à effectuer depuis que je fais des tests sur ce site. Pourtant le manuel d’explication était limpide, malgré l’absence de texte. Il ne manquait pas de pièce non plus… Mais la qualité de fabrication des vis, de la clé Allen et de certaines parties d’assemblages est plus que médiocre. Je n’avais pas encore fini l’assemblage que la clé fournie était déjà érodée. Le pire a été de fixer l’assise au dossier. J’ai rayé la partie métallique lors de cette étape et j’ai eu énormément de mal à maintenir les deux parties ensemble correctement. Au final, j’ai monté la chaise seul, mais en près d’une heure… en me coupant même légèrement les mains. Du jamais vu pour moi.

Une notice efficace mais sans texte
Clé Allen d’une qualité déplorable

Zoom sur les caractéristiques et fonctionnalités de la chaise Songmics

Pour commencer le test, procédons à un petit tour d’horizon des caractéristiques principales de la chaise :

  • Accoudoirs: fixes
  • Dossier: Inclinaison de 90° à 135°
  • Assise: Ajustable en hauteur
  • Rocking-Chair: non
  • Support lombaire: Oui, coussin à part
  • Coussin de tête: Oui
  • Capacité max: 150 kg
  • Autre : repose-pieds télescopique

Vous le voyez, cette chaise gaming propose les essentiels de ce que l’on peut attendre d’un modèle dans cette gamme de prix, mais avec l’argument puissant du repose-pieds télescopique. Est-ce un positionnement pertinent ? Il est grand temps de tester tout cela !

La qualité de fabrication : satisfaisant dans l’ensemble !

Commençons par la qualité de fabrication des différents éléments de la chaise Songmics. Ici, je dois dire que j’ai été très agréablement surpris. L’ensemble a l’air assez solide pour le prix. Seuls quelques éléments me font un peu peur, et menacent de ne pas tenir le choc.

Des éléments globalement résistants

Hormis la phase de montage, je dois dire que j’ai été plutôt bluffé par la qualité de la majorité des éléments qui composent la chaise de Songmics. Les surpiqûres, pour commencer, sont impeccables. Aucun fil ne dépasse et je pense que cela devrait durer encore longtemps.

Les accoudoirs m’ont également fait bonne impression. La partie solide ne risque pas de se casser. Le mécanisme qui se plie lorsque l’on allonge le dossier non plus. La partie molle en mousse avec revêtement similicuir du dessus reprend vite sa forme d’origine après utilisation. Mais comme toujours, mieux vaut tout de même éviter d’opter pour le similicuir lorsque l’on a des animaux.

Le piston central et le mécanisme d’inclinaison du dossier sont de bonne facture également. Ils sont à la fois solides, silencieux et précis. On peut se laisser aller complètement sur la chaise sans entendre de bruit ni craindre de l’abîmer. C’est suffisamment rare pour être souligné !

Comme pour les accoudoirs, la mousse utilisée sur l’assise, sur le dossier et sur les accoudoirs retrouve rapidement sa forme initiale après utilisation. Ils ne devraient pas se déformer avant un bon moment.

Le revêtement en similicuir, la mousse et les mécanismes sont de très bonne facture

Quelques parties fragiles

Malgré cette bonne impression générale, certaines parties de la chaise m’ont fait un peu peur, et je me dois de vous les signaler, même si d’après moi ces défauts ne sont pas rédhibitoires.

Pour commencer, les roues m’ont parues plus fragiles que celles que l’on rencontre habituellement sur les chaises gaming. Elles sont fabriquées dans un plastique étonnamment léger, et j’ai du mal à croire qu’elles pourront supporter autant d’utilisation que les roues présentes sur la plupart des marques concurrentes. Pourtant, elles fonctionnent parfaitement bien et ne font aucun bruit.

Le revêtement en similicuir, comme toujours, ne risque pas de supporter le choc si vous avez des animaux ou si vous êtes un peu maladroit. La partie à l’arrière surtout, qui s’enlève lors du montage et permet de cacher la structure du dossier, est si peu épaisse qu’on a le sentiment qu’elle pourrait se déchirer au moindre accroc. Et la moindre pression imprime des marques qui ne laissent rien présager de bon.

Pour finir, certaines parties métalliques, bien que solides dans leur structure, sont recouvertes d’une fine couche de peinture qui se raye et s’abîme au moindre choc. J’ai ainsi rayé la plaque qui unit le dossier à l’assise simplement en montant la chaise. Heureusement, la structure sur laquelle sont posées les roues semble solide, et elle est parfaitement fonctionnelle.

Le revêtement à l’arrière est un peu cheap
Le moindre contact laisse une marque hideuse
La structure métallique se raye beaucoup trop facilement !

Quand Songmics mise tout sur le confort

Sur ce site, j’ai déjà testé une chaise de Songmics inspirée par les sièges baquet. Dedans, je me sentais un peu raide, mais complètement protégé contre les mauvaises postures et les douleurs. Sur ce nouveau modèle, j’ai eu le sentiment de passer à un parti pris radicalement opposé !

Une chaise pour se détendre

Pour les chaises gaming, il y a deux grandes écoles. On trouve des chaises plutôt raides, relativement peu confortables en début d’utilisation, mais qui permettent de garder de bonnes postures pendant des heures… Et il y a des chaises extrêmement confortables, dans lesquelles ont se sent automatiquement bien, mais qui n’encouragent pas forcément les bonnes postures. La chaise de Songmics fait clairement partie de la deuxième catégorie !

Inutile, donc, de tourner autour du pot : cette chaise est très confortable. Le rembourrage de l’assise est peut-être un peu raide, mais mis à part cela, il suffit de s’asseoir dedans pour se laisser porter en oubliant presque instantanément son corps.

Les deux coussins fournis (un pour les cervicales et un pour les lombaires) sont d’un confort exemplaire. Ils amortissent le moindre choc et nous font nous sentir léger. Seul le coussin pour les cervicales est un peu difficile à positionner et a la fâcheuse tendance à se détacher du dossier. Dommage.

En ce qui concerne le dossier, il accompagne les mouvements de notre colonne vertébrale en douceur, sans jamais trop contrarier nos mouvements.

Les accoudoirs sont très molletonnés. Leur forme est bien pensée et ils sont suffisamment larges pour nous permettre de reposer nos bras en douceur. Seul petit bémol ici, ces accoudoirs ne sont pas réglables, ce qui pourra en frustrer certains.

Pour terminer, la cerise sur le gâteau, je parle bien évidemment du repose-pieds télescopique ! Lorsque l’on a fini de travailler ou de jouer, et que l’on décide de se poser devant un stream Twitch ou une vidéo YouTube, il suffit d’allonger le dossier au maximum et de déplier le repose-pieds pour sentir une douce torpeur nous envahir. Tous les muscles sont parfaitement relâchés et l’on pourrait même s’endormir dessus !

Une chaise idéale pour se détendre

L’idéal pour des utilisations limitées

Cette chaise de Songmics permet donc de trouver une posture agréable et de se sentir à l’aise en quelques secondes seulement. A ce niveau, c’est un modèle du genre ! Je suis sincèrement bluffé du niveau de confort pour une chaise de ce prix.

Mais comme je le craignais au début du test, après quelques heures d’utilisations seulement, j’ai commencé à percevoir les limites d’une chaise qui a tout misé sur le confort instantané.
Après une demi journée de travail, mes fesses étaient déjà engourdies et mon dos commençait également à chauffer, ce qui ne m’était pas arrivé depuis des années. La faute sans doute à une position trop avachie en continu.

En écrivant ces lignes, j’ai d’ailleurs envie de me lever de mon fauteuil afin de me dégourdir les jambes et de me remettre un peu en mouvement pour limiter les dégâts… C’est un peu le comble pour une chaise gaming conçue pour « augmenter la productivité au travail », selon les dires du service marketing…

Difficile de travailler correctement sur cette chaise…

Une chaise pour se relaxer, mais pas pour try hard

Si vous m’avez lu entièrement, vous savez ce que je pense de la chaise Songmics avec repose-pieds télescopique. Pour ce qui est du confort instantané, c’est réellement un modèle du genre. Mollesse des mousses utilisées, amplitude de l’allonge, qualité du repose-pieds… Tout est parfait ici ! Si l’on souhaite jouer un petit moment ou regarder une vidéo ou un film en mode relaxation, il sera très difficile de trouver mieux dans cette gamme de prix. Une chaise aussi confortable pour 135,99€, c’est une vraie prouesse.

Mais si vous recherchez une chaise gaming pour jouer toute la journée ou pour travailler, mieux vaut opter pour un autre modèle. Une demi-journée suffit à sentir son corps se ramollir. En quelques semaines seulement, votre dos et vos cervicales risquent de vous en vouloir énormément…

En résumé, voici ce que j’ai pensé de la chaise Songmics avec repose-pieds télescopique :

Verdict : 3/5

J’aime

  • Le confort instantané
  • Les accoudoirs rembourrés
  • Le revêtement similicuir et les surpiqûres de bonne qualité
  • L’efficacité des différents mécanismes

J’aime moins

  • Un montage catastrophique
  • Des parties qui s’abiment trop facilement
  • Les douleurs après une utilisation prolongée

Laisser un commentaire