Accueil » Tests Chaises Gaming » Test & Avis de la Razer Enki : Bonne mais trop chère ?

Test & Avis de la Razer Enki : Bonne mais trop chère ?

Chaise Gamer Razer Enki vue de face.
Avis et Test

Gaming, travail, série… : vous passez beaucoup de temps à votre bureau et cherchez une chaise gamer confortable et ergonomique ? Voyons ensemble avec mon test de la Razer Enki si c’est un bon choix pour vous ! 😉

Razer Enki TestScores
Unboxing & montage5/5
Réglages & fonctionnalités4/5
Qualité de fabrication4/5
Confort & ergonomie4/5
Verdict4/5
Résumé du test de la Razer Enki

Dans le monde du gaming, qui ne connaît pas Razer aujourd’hui ? Constructeur spécialisé dans les accessoires et périphériques gaming, celui-ci s’est intéressé plus récemment au marché des chaises gaming, avec sa toute première : la Razer Iskur, que j’ai testée, et que je trouvais innovante et confortable, mais onéreuse. Avec la Razer Enki, on repart sur une chaise gaming plus classique dans sa conception, mais très prometteuse sur le papier.

Je vous invite à découvrir dès maintenant mon test de la Razer Enki.

Test de la chaise gamer Razer Enki

Pour commencer, découvrez les caractéristiques techniques de la chaise gamer de Razer dans le tableau ci-dessous.

Razer Enki : vue d’ensemble
Poids : 30 kg
Réglable en hauteur
Largeur de l’assise : 21 cm
Taille recommandée pour l’usager : entre 1,66 et 2,04 cm
Poids maximal supporté : 136 kg
Base métal à 5 roues
Accoudoirs 4D
Inclinaison jusqu’à 152°
Piston de classe IV
Livrée avec coussin lombaire intégré et têtière
Garantie de 3 ans sur le siège

Réception & Unboxing de la chaise gamer Razer Enki

C’est un gros colis que l’on reçoit ; l’expérience a été positive, j’ai reçu la chaise rapidement après commande (ce qui est suffisamment rare en contexte de pénurie pour pouvoir le mentionner). La livraison a été efficace, le livreur ayant déposé le carton directement au pied de mon immeuble.

Je me souviens de l’expérience d’unboxing soignée qu’avait la Razer Iskur et je m’attendais donc à retrouver la même chose ici. Bingo : le fabricant a tenu à privilégier ce moment de déballage et de découverte. Je découvre donc un premier panneau sur les bonnes pratiques avec la chaise, puis un autre panneau recto-verso avec un mot du fondateur et les étapes de montage sur l’envers. Il y a également des goodies, à savoir deux autocollants. Par ailleurs, toutes les pièces sont soigneusement emballées, protégées et maintenues par d’épais bloc de mousse. Un carton est dédié aux accessoires, lesquels sont bien rangés et protégés également. Bref, c’est du sérieux !

Chaise Gamer Razer Enki déballage.
Chaise Gamer Razer Enki feuille d'instruction
« Il est fortement recommandé que deux personnes assemblent la chaise » Ouais ouais on va voir ça

En termes de documentation, c’est assez sommaire. Il y a le panneau de montage et juste un petit livret multi langues sur la garantie.

Chaise Gamer Razer Enki feuille d'instructions

Assemblage de la Razer Enki

Les étapes de montage de la Razer Enki sont somme toute ce qu’il y a de plus classique. On commence par assemble le dossier et l’assise, puis on installe les caches. On passe ensuite au montage du mécanisme, puis on s’attaque à la base et aux roulettes. On vient ensuite placer le corps de la chaise sur le piston installé sur la base. Il ne reste plus qu’à installer le coussin en mousse à mémoire de forme, et c’est parti !

A mon avis, le montage de la Razer Enki est plutôt facile. Vous pouvez l’assembler seul sans difficulté (eh oui j’y suis arrivé), même si certaines étapes se révèlent un peu frustrantes. Le fameux moment du placement des vis dans les pas de vis quand on assemble le dossier et l’assise, par exemple, m’a un peu énervé. Rien de bien grave, cela dit. Seul, comptez entre vingt et trente minutes pour une chaise prête à l’emploi.  

Chaise Gaming Razer Enki vue de coté.

A mon avis, la notice de montage est très claire. Les étapes sont peu nombreuses et le tout est bien illustré. Il n’y a certes pas de traduction française, mais les illustrations se suffisent amplement à elles-mêmes.

Les fonctionnalités de la chaise gamer Razer Enki

Retrouvez ci-dessous une présentation et un avis sur les différents réglages et aspects techniques du fauteuil Razer Enki :

  • Accoudoirs : ils sont 4D, ce qui signifie qu’ils peuvent être réglés de haut en bas ; de gauche à droite (en rotation) ; d’avant en arrière ; d’intérieur en extérieur. C’est excellent, car souvent les constructeurs s’arrêtent aux accoudoirs 3D ; c’est donc très complet.
accoudoir chaise gaming Razer Enki
  • Dossier : il peut être incliné jusqu’à 152°, ce qui m’apparaît comme un bon maximum. Certes, certaines chaises poussent jusqu’à 180°, mais cela n’a pas grand intérêt sans repose-pied.
Razer Enki vue d'ensemble.
  • Assise : vous pouvez la régler en hauteur.
  • Rocking chair : la bascule est généreuse et peut être bloquée à différents degrés comme pour la Secretlab Titan. En combinaison avec l’inclinaison, elle permet de s’étendre encore plus. 
  • Support lombaire : il est intégré, mais n’est pas réglable.
  • Coussin de tête : il est en mousse à mémoire de forme et se place au moyen d’une sangle clipsable que vous passez dans les ouvertures en haut du dossier.
Razer Enki coussin de tête
  • Capacité maximale : elle est de 136 kg, ce qui est très bon pour un modèle standard.

Ainsi, d’après mon test de la Razer Enki, les fonctionnalités sont nombreuses et complètes. Il y a suffisamment de réglages possibles pour que vous trouviez la meilleure position.

La chaise gamer Razer Enki est-elle haut-de-gamme ?

Je vais détailler point par point :

  • Le revêtement : il est d’une superbe qualité, je ne lui trouve aucun défaut. Le dessin des losanges est esthétique et apporte une profondeur visuelle au modèle. En ce qui concerne les finitions et les surpiqûres, elles sont exemplaires, sans accrocs.
  • Les accoudoirs : je suis pleinement satisfait des accoudoirs, dont les réglages sont identiques à ceux de la chaise gamer Secretlab Titan. Il y a des boutons bloquants pour chaque direction, ce qui évite ainsi que les accoudoirs ne se dérèglent par accident. Leur rembourrage est bon (même si ceux de Secretlab le sont davantage, avec une plus grande largeur et épaisseur) et le contact avec le revêtement est agréable.
  • Les coussins : je ne peux jauger du coussin lombaire, puisqu’il est intégré. En revanche, pour la têtière, je ne lui trouve aucun défaut, aucun accroc, tout est ok.
  • La base et les roulettes : la base en métal m’apparaît très solide, et ses 5 branches confèrent une parfaite stabilité. Elle ne présente pas la moindre aspérité. En revanche, je suis déçu des roulettes. Elles étaient un peu « grasses » lorsque je les ai montées, et elles présentent honnêtement une mauvaise adhérence sur parquet PVC. En fait, quand on déplace la chaise, les roulettes ne roulent pas, elles glissent simplement, ce qui rend le mouvement haché et désagréable. A voir sur d’autres revêtements de sol.
  • Le piston central : rien à dire, il est solide, ne s’affaisse pas et accompagne bien le réglage de la hauteur.
  • Le mécanisme de multi tilt : il est indéniablement robuste et permet des réglages fluides.
  • L’inclinaison du dossier : elle est stable et généreuse. Le réglage vers l’arrière est volontairement dur pour pouvoir choisir l’inclinaison avec précision. Je regrette seulement le retour vers l’avant très brusque.

En conclusion, la qualité générale de construction de la Razer Enki est excellente. Le revêtement est impeccable, y compris pour le coussin. Les éléments mécaniques sont fiables et robustes. Ma seule vraie déception : les roulettes, qui présentent clairement une mauvaise adhérence sur parquet PVC.

Quel est mon avis sur le confort et l’ergonomie de la chaise Razer Enki ?

Voyez maintenant le confort du dossier, de l’assise et des accoudoirs.

Pour le dos, la chaise gamer Razer Enki est ergonomique. La forme incurvée de son dossier est étudiée pour fournir un soutien enveloppant.  Je trouve le contact avec le revêtement agréable et j’aime la sensation – discrète – des multiples losanges qui font comme un mini massage. De plus, le coussin lombaire intégré permet de soutenir le bas du dos et de soulager les douleurs. Je trouve toutefois dommage qu’il ne soit pas réglable comme avec la Secretlab Titan.

La chaise Razer Enki est assez confortable pour la nuque. La haute densité du rembourrage se constate à l’usage, et même le haut du dossier est relativement correctement rembourré. Le coussin de tête en mousse à mémoire de forme est bon, car il s’adapte à votre morphologie pour déployer un confort et un soutien adaptés. Cependant, la position du coussin n’est pas bonne pour moi. Il est trop bas, ce qui fait que je ne suis pas calé. Et du fait du système d’attache, il n’est pas possible de le remonter et de lui donner une nouvelle position. Du coup, je dois le remonter avec mes épaules et le maintenir avec ma nuque, mais au moindre mouvement, il revient à sa position initiale. Pas très pratique !

L’assise de la chaise Razer Enki est confortable et ergonomique. A l’image du dossier, elle présente un rembourrage avec une mousse à forte densité, ce qui confère un soutien résolument ferme. Elle me fait penser en ce sens à la V505 de Quersus, même si celle-ci est un cran en-dessous en termes de confort. J’aime beaucoup la sensation prodiguée par les petits losanges sur le revêtement. L’assise est plutôt large, mais ne l’est hélas pas suffisamment pour pouvoir s’asseoir en tailleur.

Les accoudoirs 4D sont un atout de la chaise gamer Razer Enki. Si vous consultez régulièrement mes tests, vous avez du vous rendre compte que les accoudoirs sont souvent le parent pauvre des chaises, avec un rembourrage minimal et des réglages peu pratiques. Avec son fauteuil Enki, Razer a bien fait les choses. Les accoudoirs sont suffisamment rembourrés, même si légèrement moins que pour ceux de la Secretlab Titan. Ils procurent donc un bon soutien aux bras et avant bras, et les nombreux réglages vous permettent de trouver la position idéale en fonction de votre morphologie et de votre activité.

Conclusion de mon test de la chaise gamer Razer Enki

Pour conclure mon test de la Razer Enki, je dirais qu’il s’agit d’une chaise gamer ergonomique, confortable et haut-de-gamme, mais avec quelques défauts qui viennent gâcher l’expérience. Sa qualité de construction est excellente, de même que le soutien et le confort fournis par le dossier, l’assise et les accoudoirs. Les multiples réglages sont un plus. Toutefois, la mauvaise position du coussin de tête, l’impossibilité de régler le support lombaire ou encore le manque d’adhérence de ses roulettes sont autant de problèmes à mes yeux et qui se justifient mal à ce niveau de gamme.

Faut-il acheter la chaise gamer Razer Enki ?

C’est une bonne chaise gamer, mais je trouve le prix élevé en comparaison de la concurrence. Par exemple, elle est au même prix que la Secret Titan Evo 2022 Series, qui est à mes yeux un niveau de gamme encore au-dessus. Je vous conseillerais donc de vous intéresser à mon test de cette dernière chaise, puis à comparer les deux modèles pour voir lequel vous plaît le plus.

Verdict : 4/5

J’aime :

  • L’expérience d’unpacking, soignée, authentique et agréable
  • Belle qualité de fabrication, revêtement nickel
  • Les accoudoirs 4D pratiques et confortables
  • Le coussin en mousse à mémoire de forme, confortable
  • Assise et dossiers ergonomiques
  • La garantie de 3 ans

J’aime moins :

  • Son prix (trop) élevé, notamment par rapport au prix US
  • La mauvaise adhérence de ses roulettes
  • Le coussin mal placé pour ma morphologie
  • Support lombaire intégré non-réglable

Laisser un commentaire