Accueil » Tests Chaises Gaming » Chaise De Bureau mfavour : Le Test Intégral

Chaise De Bureau mfavour : Le Test Intégral

Aujourd’hui, je vous propose un test intégral de la chaise de bureau mfavour. Il s’agit donc ici d’une chaise de bureau, et non d’une chaise de gaming à proprement parler… Mais contrairement à la Comhoma par exemple, la mfavour pourra tout de même satisfaire certains gamers. Cette chaise à des défauts, bien sûr, et non des moindres… Mais son design la rend satisfaisante pour des sessions gaming relativement longues. A une condition toutefois ! Je vous explique tout.

Chaise de bureau mfavour : l’arrivée du colis et l’emballage

Comme d’habitude, procédons par ordre et commençons par l’arrivée du colis.
Ce colis m’a avant tout frappé par sa petite taille. Le poids de 15,8 kg est dans la moyenne de ce que l’on peut attendre pour une chaise de bureau de ce style. Mais cette petite taille m’a permis de monter le carton d’un étage tout seul très facilement. Premier bon point.

Une fois à l’étage, j’ai constaté que le colis était légèrement abîmé à plusieurs endroits. Cela m’a bien entendu inquiété… Mais au déballage, j’ai constaté que tout était en parfait état ! En effet, les différentes pièces de la chaise étaient bien emballées séparément dans du papier bulle. Plusieurs morceaux de carton séparaient les différents éléments qui risquaient de s’entrechoquer.

Il m’a été facile de sortir tous les éléments du carton, et de faire un petit tri avant de passer à l’assemblage. En faisant ce tri habituel, j’ai eu la bonne surprise de constater que le fabricant m’avait préparé deux petits cadeaux : un marque page, et une paire de gants pour me protéger lors de l’assemblage. Ce n’est pas grand chose, mais le geste n’est pas aussi fréquent qu’on pourrait le penser. Un autre bon point !

Les différentes pièces étaient donc toujours bien emballées… Peut-être même un peu trop ! J’ai souvent dû me débattre avec une quantité de scotch qui m’a semblé inutile. Il se collait partout  lorsque je voulais m’en débarrasser… C’est le seul défaut que j’ai relevé concernant l’emballage de la mfavour.

Un assemblage fatigant

Une fois les pièces déballées et le scotch jeté, il était temps pour moi d’assembler le tout. Inutile ici de tourner autour du pot, le montage est l’un des principaux points faibles de la chaise de bureau mfavour… Voyons cela en détail.

Beaucoup de points laborieux

Dès l’ouverture de la notice, mon alarme aux embrouilles s’est allumée… Disons-le franchement, la notice est à la limite du risible ! Pour commencer, la page française est à moitié en anglais. La partie la plus importante de la notice, celle de l’assemblage, n’est même pas en français ! Le texte que le fabricant a daigné rédiger en français (celui donnant quelques conseils de sécurité et d’utilisation) a visiblement était fait avec un logiciel de traduction automatique. Je n’avais pas vu une telle chose depuis longtemps !

Après avoir rigolé nerveusement, je me suis mis concrètement au montage de la chaise. J’avais raison de m’inquiéter. Ce moment n’a pas été une sinécure…

Pour commencer, j’ai eu beaucoup de mal à enfoncer les roues dans le socle. Une telle situation ne m’était jamais arrivée. D’habitude, cette opération s’effectue en quelques secondes sans y penser… Ici, j’ai dû aller chercher un maillet dans mon garage pour y parvenir !

Ensuite, cela ne s’est pas franchement amélioré. La notice manque parfois de clarté. Des indications de sens (avant/arrière, haut/bas) sur les différents éléments auraient également été les bienvenues. Plusieurs parties de l’installation m’ont ainsi posé problèmes. La pose des accoudoirs, notamment, était compliquée. A ce moment, j’ai été obligé de faire une petite gymnastique mentale pour me repérer dans l’espace, et pour savoir de quel côté fixer les accoudoirs sur le siège. Heureusement que je commence à avoir l’habitude…

Ensuite, l’installation du dossier sur l’assise a également été laborieuse. Ces deux éléments sont très lourds et encombrants. Les maintenir tous les deux pour les visser correctement n’a pas été une partie de plaisir non plus.

Dernier point problématique : la clé Allen. Elle est fournie avec les vis, ce qui fait toujours plaisir… Mais le montage n’était pas encore terminé qu’une de ses extrémités était déjà abîmée. Il m’a été impossible de serrer les dernières vis comme je l’aurais souhaité ! J’ai dû aller chercher ma propre clé pour terminer l’assemblage. Du jamais vu pour moi sur un achat en kit.

Rien de catastrophique

Vous l’aurez compris, le montage de la chaise mfavour n’a vraiment pas été agréable. Mais en regardant les choses avec un peu de recul, je réalise que cela n’a pas été complètement catastrophique pour autant. J’ai tout de même réussi à la monter tout seul en moins d’une heure ! Il ne manquait pas de pièces, et le fabricant a même pris soin d’ajouter quelques vis en rab…

Mais si vous comptez acheter cette chaise, sachez qu’il vaut mieux avoir des facilités pour se repérer dans l’espace. Je vous recommande aussi d’avoir quelqu’un sous la main pour vous aider lors de l’assemblage des parties lourdes… Sinon, vous risquez comme moi de rager deux ou trois fois.

Les principales caractéristiques et fonctionnalités de la mfavour

Le montage enfin terminé, j’ai enfin pu essayer la chaise de bureau mfavour ! Pour avoir les idées claires, voici une présentation de ses caractéristiques principales :

  • Prix: Voir Sur Amazon
  • Accoudoirs: 2D, réglage en hauteur
  • Dossier: Inclinaison réglable
  • Assise: Ajustable en hauteur
  • Rocking-Chair: Non
  • Support lombaire: Oui, intégré
  • Coussin de tête: Oui
  • Capacité max: 100 kg

On remarque donc l’absence de système de rotation des accoudoirs, ce qui peut s’avérer frustrant, notamment pour les gamers les plus acharnés.

Mais ce qui frappe avant tout avec la mfavour, c’est sans aucun doute son design à la fois sobre, élégant et complètement dans l’air du temps.

Des matériaux de très bonne qualité

Passons maintenant à l’aspect matériel de la chaise. Ici, je dois dire que j’ai été franchement satisfait. La garantie de deux ans ne risque pas d’être utile à beaucoup de monde…

Le fauteuil a l’air globalement très solide. Il est constitué de beaucoup de parties métalliques. Sa base, notamment, inspire tout de suite confiance. Le piston est efficace, et il tient bien en place. Le tout est toujours parfaitement silencieux, même lors des déplacements.

Le tissu utilisé est également de bonne qualité, a priori. Aucun fil ne dépasse après plusieurs jours d’utilisations intensives. Ses roues sont à la fois stables et facilement mobiles.

Les accoudoirs, avec leur revêtement en plastique très légèrement molletonné, semblent également bien solides.

Enfin, le mécanisme d’inclinaison du dossier est à la fois doux et efficace.

Un confort suffisant ?

 

Voyons pour finir le point nous intéresse sans doute le plus : le confort de la chaise mfavour. Pour résumer, disons que cette chaise de bureau est moyennement confortable. Elle pourra tout de même être utilisée de façon intensive… mais à une condition !

Un confort globalement satisfaisant

Commençons par les bons points confort de la chaise mfavour. Pour une chaise autour des 150€, ils sont assez nombreux !

Déjà, l’assise, avec sa densité de 28 g/m3, est plutôt moelleuse. Le coussin de 10 cm d’épaisseur permet de se sentir léger sans pour autant avoir la sensation de s’enfoncer.

Ensuite, j’ai tout de suite noté que le dossier en mesh accompagnait bien mes lombaires. Ce tissu maillé à la fois ferme et un peu souple, est bien aéré. Il permet d’épouser la forme du dos en douceur. Cela assure un maintien ferme, mais pas trop rigide.

Les accoudoirs, enfin, sont en plastique très légèrement molletonné. Ils sont relativement larges, et l’on peut y reposer ses bras sans se faire mal, ce qui est l’essentiel. Mais pour être tout à fait transparent, disons qu’ils ne sont pas d’une grande douceur. Les plus exigeants resteront sans doute sur leur faim.

Quelques défauts rédhibitoires pour moi

 

J’ai donc été globalement emballé par le confort de la mfavour. Pour son prix de 150€ environ, c’est une réussite. Mais comme vous vous en doutez, quelques défauts sont à déplorer. Dans certains cas, ils pourront même s’avérer complètement rédhibitoires.

Pour commencer, les tissus utilisés sont rêches. Le dossier en mesh, comme toujours, est assez confortable mais il est loin d’être doux.

Plus important encore : le principal problème de cette chaise se situe selon moi au niveau du soutien des cervicales. Rappelons-le, cette chaise est équipée d’un appuie-tête indépendant. Il est même réglable en hauteur. Sur le papier, c’est l’idéal ! Mais dans les faits… J’ai le sentiment que cet appuie-tête ne sert absolument à rien. Le haut du dossier est beaucoup trop incliné, même lorsque je le replie au maximum. Je suis donc toujours obligé de me pencher en avant. Il m’est donc impossible de reposer sa tête contre l’appuie-tête en travaillant. L’appuie-tête réglable ne m’est utile que pendant les pauses, en inclinant le fauteuil pour écouter de la musique ou regarder une vidéo. Il est vrai que dans ces moments, je me sens bien soutenu et parfaitement à l’aise.

Voir sur Amazon

Si vous êtes gamer, l’appuie-tête de la chaise mfavour ne vous sera utile qu’en jouant à la manette, en vous avachissant. Et encore… Cette position est très désagréable pour moi, et je sens qu’à moyen terme mes cervicales et mon dos me le feront payer. Pour tout jeu clavier/souris, vous pouvez être certains que vos cervicales ne seront absolument pas maintenues.

Mon verdict final

Après ce test complet, il est temps de passer à mon verdict final concernant la chaise de bureau mfavour. En résumé, mon ressenti est globalement positif. Mais il faut garder en tête quelques points essentiels pour ne pas risquer de regretter son achat.

Les points positifs :

  • Le design soigné
  • La solidité impressionnante
  • L’assise moelleuse
  • Les accoudoirs réglables en hauteur et légèrement molletonnés

Les points négatifs :

  • Un assemblage désagréable et éprouvant
  • Un appuie-tête inutile 95% du temps

En résumé, on peut dire que cette chaise de bureau est très confortable à court terme. Le maintien des lombaires et le soutien des bras sont satisfaisants. Mais pour ce qui est des cervicales, je suis franchement déçu. Si l’inclinaison du dossier avait été mieux pensée, notamment pour le haut du dos, il en aurait été tout autrement…

Je vous recommande donc cette chaise si votre budget est un peu serré (elle ne coûte « que » 150€ environ après tout !), et que vous n’avez jamais mal à la nuque. La mfavour vous permettra de protéger vos bras, poignets, lombaires et fessiers sans trop vous ruiner. Mais si votre cou est fragile, passez votre chemin ! En rédigeant ces lignes, je sens déjà le mal de crâne arriver…

Laisser un commentaire