Aerone Silver Series Scarlet : Le Test en profondeur

Tout joueur adepte du gaming sur ordinateur est amené à passer de nombreuses heures assis : pour éviter les douleurs lombaires, il est donc nécessaire d’investir dans du matériel de qualité. Les chaises gamer, à cet effet, répondent particulièrement à ce besoin, tant en termes de confort que d’ergonomie. Je vous livre aujourd’hui le test de la chaise gaming Scarlet par Aerone, un modèle que l’on classera à mi-chemin entre l’entrée de gamme et le milieu de gamme. Ce qui nous séduit le plus ? Son placement tarifaire et son rapport qualité-prix.

Test de la chaise Aerone Silver Series Scarlet

Avant de retrouver point par point la review, retrouvez dans le tableau ci-dessous la fiche des caractéristiques techniques du fauteuil gamer.

Poids : 23 kg
Hauteur : entre 125 et 135 cm
Largeur de l’assise : 42 cm
Taille recommandée de l’usager : entre 160 et 185 cm
Revêtement : polyester haute qualité et simili cuir
Base à 5 roues
Accoudoirs 3D
Inclinaison jusqu’à 170°
Piston de classe 4
Fournie avec soutien lombaire et repose-tête

Un packaging de qualité, un peu sommaire

Préparez-vous à l’arrivée d’un gros bébé, car c’est un colis d’environ 23 kg qui est livré à votre porte. Si vous vivez au rez-de-chaussée, vous n’aurez pas de difficulté à le transporter, mais pour les étages, il est utile d’être deux. On peut également voir ça avec le transporteur. A noter, par ailleurs, que la livraison est rapide et bien assurée, même s’il serait utile d’être prévenue de l’arrivée imminente du colis (SMS par exemple).

Solidement scellé, le colis une fois ouvert nous fait découvrir les différentes pièces qui composeront la chaise gaming Aerone finale. Le sérieux du fabricant est clairement à souligner : tous les éléments sont protégés avec le plus grand soin, et c’est donc un plaisir de constater qu’ils sont absolument sans accrocs ni défauts de fabricant.

Point intéressant : la visserie arrive dans un paquet séparé, et les diverses références aux différentes pièces sont numérotées par lettre. Il est donc facile de s’y retrouver grâce au mode d’emploi.

Côté paperasserie, d’ailleurs, disons que le fabricant ne s’embête pas de fioritures : vous retrouvez donc la notice de montage et… c’est tout ! Il aurait été utile de disposer d’un petit livret d’informations supplémentaires, par exemple concernant l’entretien ou encore les différentes fonctionnalités.

Toutes les pièces au sol et bien réparties, me voilà prêt à me lancer dans le montage !

Une facilité de montage relativement enfantine

Grand bricoleur que je ne suis pas, je m’inquiétais d’un assemble potentiellement complexe. Fort heureusement, ce ne fut pas le cas ! La notice, simple et claire, tient sur une feuille et détaille les différents éléments ainsi que les 6 étapes à effectuer pour réussir le montage.

On commence évidemment avec les roues. Au nombre de 5, celles-ci doivent être clipsées pour s’intégrer parfaitement dans la base. Bien qu’Aerone ne le précise pas, il faudra donc forcer un peu pour les faire rentrer.

Cette étape passée, on enchaîne sur le montage du piston, du tilt et des accoudoirs. C’est là un processus simple et rapide, puisqu’il s’agit surtout de correctement placer les différentes pièces avant de les visser à l’aide du tournevis fourni.

  • Petit point ergonomie : quand j’essayais de visser en haut du piston, j’ai évidemment tourné le tournevis à 360° ; je ne vous le recommande pas ! De peu, le tournevis entre en contact avec la partie plastique en accordéon située près du tilt. Elle peut donc prendre des coups ; il est préférable de retirer le tournevis, de le replacer, et de recommencer l’opération autant de fois que nécessaire.

La mécanique en place, on passe ensuite à l’installation du dossier. La chose est relativement aisée, même si elle peut être chronophage, car insérer les vis dans le pas de vis n’est pas toujours une mince affaire, et il faut alors s’y reprendre à plusieurs fois. Rien d’insurmontable cela dit !

On termine, enfin, par disposer le support lombaire (grâce à un système de sangles ingénieux) ainsi que le repose-tête. N’oubliez pas également de mettre les caches pour les finitions. A ce sujet, personnellement, le fabricant m’en a fourni plus que de raison : il y en avait dans un sachet à part ET avec la visserie. Cependant, si le mode d’emploi indique que ce sont ceux de la visserie qu’il faut utiliser, ce n’était toutefois pas le cas pour moi. Les tailles étant légèrement différentes, les caches à part se clipsaient infiniment mieux que les autres.

Le tout terminé, quelle est mon évaluation sur le montage de cette chaise gaming ? En m’y prenant seul, j’ai mis environ une cinquantaine de minutes ; mais rappelons que je ne suis pas bricoleur, que j’ai pris des photos, etc. On peut donc raisonnablement tabler sur 30-35 mn. Mis à part quelques légères frustrations, l’assemblage se fait à la fois rapidement et facilement – un excellent point !

Quelles sont les fonctionnalités de la chaise gamer ?

Venons-en maintenant au cœur du sujet ! Que nous promet donc ce fauteuil gaming ? Au rendez-vous, un système de bascule avec verrouillage, l’inclinaison et même les accoudoirs 3D.

  • Le système de tilt pour l’assise

En théorie, celui-ci permet de faire basculer le siège plus ou moins d’avant en arrière, avant de bloquer dans la position favorite. Dans les faits, il vous sera surtout possible de bloquer pour l’assise vers l’arrière ; vers l’avant, le verrouillage n’est pas possible. D’ailleurs, j’aurais aimé profiter d’un blocage total : là, en remuant un peu l’arrière-train, j’ai un jeu d’environ 5° dans la bascule. Rien de dramatique, mais c’est à relever.

  • L’inclinaison jusqu’à 170°

Une vraie réussite ! Vous pouvez littéralement faire la sieste dans votre fauteuil gamer, ou simplement vous mettre dans une position un peu plus détendue que le dossier droit. Notons que la petite manette permettant la bascule est facile à utiliser et plutôt fluide. Attention à ne pas remonter brusquement le dossier vers vous en tirant d’un coup sec cela dit !

  • Les accoudoirs 3D

C’est une amélioration par rapport à la précédente génération, où les accoudoirs était 2D « seulement ». Ici, il vous est donc possible de les déplacer d’avant en arrière, de gauche à droite et de haut en bas.

Pour choisir la hauteur, il faudra enclencher un bouton, ce qui libérera l’accoudoir que l’on pourra alors placer comme souhaité. Cependant, pour les deux autres personnalisations, ils se font simplement avec un mouvement sec. En soi, cela évite de chercher quel bouton correspond à quelle fonctionnalité, mais dans les faits, cela signifie que vous ne pouvez pas attraper le fauteuil par l’accoudoir pour le déplacement, ou alors vous risquez de le « dérégler ».

Mine de rien, Aerone dévoile ici ce qu’on attend de lui. Certes, le système cranté pour régler les accoudoirs vers l’avant / vers l’arrière n’est pas mon dada (il manque de fluidité), mais c’est davantage une observation personnelle.

  • Les coussins en mousse à mémoire de forme : soutien lombaire et têtière

Les deux sont amovibles et peuvent donc retirés à votre convenance. Nous revenons sur leur confort Premium plus longuement dans la partie dédiée.

La qualité des matériaux et de la structure

Voilà au moins un point où je dois dire que je trouve le produit quasi irréprochable. La base à 5 pieds est évidemment la meilleure en termes de robustesse, et la solidité des roulettes nous convainc tout autant. Je regrette toutefois un bruit métallique quand on déplace la chaise ; ce n’est pas un vacarme, mais cela demeure perceptible.

Toutes les pièces me sont arrivées en excellent état, et force est de constater que tout respire la qualité ; mention spéciale à la visserie, bien étudiée et robuste, ainsi qu’à la qualité des finitions.

Parlons rapidement du piston classe IV : très solide, il est toutefois annoncé comme pouvant supporter jusqu’à 170 kg. Honnêtement, le chiffre me paraît exagéré, je tablerai plutôt sur du 130 kg max ; mais c’est, pour beaucoup, déjà amplement suffisant.

Le design est lui aussi intéressant : relativement agressif, il mise évidemment sur la géométrie et une couleur dominante (ici le rouge) pour marquer toute sa force de caractère. Mon petit kiff en plus ? Le motif damier en relief sur les côtés du dossier qui confère sans nul doute un look « racing » intéressant. A noter que le modèle est disponible en plusieurs coloris.

Un confort indéniable

Là aussi, la chaise gamer Aerone ne manque pas de nous éblouir. Au toucher, le contact du simili cuir est doux et chaleureux ; la bonne impression se poursuit dès lors que l’on s’installe. Dossier comme assise offrent un excellent soutien à tout le corps.

Etant pourtant sujet aux problèmes de dos, j’ai pu travailler toute une journée en étant assis dessus, et sans ressentir de douleurs quelconques. On se sent ainsi comme enveloppé dans un cocon, dans un écrin de douceur et de volupté. Et il n’y a rien d’étonnant à cela : on peut remercier le rembourrage en mousse à la densité de 35 kg / m3. Une caractéristique digne de fauteuils autrement plus onéreux !

Concernant les accoudoirs, ils servent efficacement leur rôle de repose-bras, mais un petit rembourrage supplémentaire aurait offert un contact plus doux.

Venons-en maintenant aux coussins. Tous deux en mousse à mémoire de forme, ils ont donc l’avantage d’offrir un repos et un soutien adaptés à votre morphologie. Le support lombaire est excellent, car il est relativement moelleux : vous ne sentirez donc pas comme une pression dans votre dos. Au contraire, vous pourrez confortablement poser tout votre poids dessus ! Le coussin de tête fait lui aussi des miracles, mais il déploie cependant un soutien plus ferme dû à un rebond plus prononcé. Personnellement, j’ai complétement adhéré à la qualité Premium de ces coussins, mais si tel n’est pas votre cas, sachez qu’il est toujours possible de les retirer.

Verdict et conclusion du test de la chaise Aerone Silver Series Scarlet

Le fauteuil gaming d’Aerone n’est certes pas sans défauts, mais revenons au point de départ : le positionnement de gamme. Il faut compter environ 200 euros pour un modèle comme celui-ci, et si l’on observe les produits de la concurrence à ce prix, nul doute que la Scarlet remporte la manche haut la main. Sa praticité, son confort et ses facilités complètes sont certainement les trois atouts m’ayant le plus convaincu. Définitivement un excellent choix !

Vous pouvez l’achetez directement sur le site de Aerone.

On aime :

  • Rapidité de livraison et packaging plutôt Premium
  • Des matériaux d’une belle qualité : durabilité et robustesse
  • Excellent rembourrage de l’assise et du dossier
  • Contact chaleureux du simili-cuir
  • Coussins grand confort
  • Un montage facile et rapide

On aime moins :

  • Le bruit métallique de la base quand on bouge le fauteuil
  • Les accoudoirs non bloqués et le système cranté
  • Le verrouillage a un peu de jeu

Leave a Comment